Le Blog de Kit.2000

GEORGES RAMAIOLI - LA SAGA DE BAS DE CUIR est de retour

Publié le par kit.2000

GEORGES RAMAIOLI - LA SAGA DE BAS DE CUIR est de retour
Je vous présente, avec un grand plaisir, la réédition du premier album « La Saga de Bas de cuir - Le Tueur de Daims » par Georges Ramaïoli. Je voudrais d’ailleurs apporter une précision à ce sujet, nous parlons ici de la première édition complète telle que Georges la voulait réellement, sans que l’histoire de l’album soit tronquée maladroitement par l’ancien éditeur de Bas de cuir. Georges Ramaïoli et son ami Sébastien Pernet, ont procédé à un immense travail de fond pour donner une excellente qualité à ce premier album « Tueur de Daims ». Georges nous offre une merveille de 84 pages, dont une vingtaine de pages d'interview et d'illustrations inédites. Depuis que je suis môme je suis complètement conquis par le roman « Le dernier des Mohicans » de l’écrivain James Fenimore Cooper, ainsi que l’adaptation du réalisateur Michael Mann et dont le premier rôle revient à Daniel Day-Lewis. Mais l’album que j’ai reçu, depuis une bonne quinzaine de jours, est absolument formidable. Il est d’une très grande qualité et riche en émotions. Je raffole particulièrement des dessins de Ramaïoli, et pour un collectionneur je sens que cet album, et ceux qui vont suivre, deviendront les futures pièces maitresses de ma collection. Je tiens à signaler que Georges Ramaïoli a eu le grand honneur de recevoir, dans un grand festival italien, un prix pour sa carrière, entre ELEUTERI SERPIERI et RENZO CALEGARI, l’un des derniers survivants du studio DAMY et participant de ma série préférée "LA ROUTE DE L'OUEST". La reconnaissance des Italiens pour les grands illustrateurs ne trompe pas !

Un fan de Comics me demanda un jour sur twitter, mon choix d’une BD pour lui faire aimer les westerns ou les histoires amérindiennes ou encore la Guerre d'indépendance des Etats-Unis. Ma réponse sera simple, il ne faut pas hésiter, il faut acheter les albums de « La Saga de Bas de Cuir » de Georges Ramaïoli.
GEORGES RAMAIOLI - LA SAGA DE BAS DE CUIR est de retour
GEORGES RAMAIOLI - LA SAGA DE BAS DE CUIR est de retour

Voir les commentaires

Le bon, la brute et le truand par Gotlib

Publié le par kit.2000

Cette petite bande dessinée que j’ai découverte dans un ancien journal Pilote, casse un peu le mythe de Clint Eastwood et de ses compagnons. Le Western spaghetti de Sergio Leone reconstitué à la façon du dessinateur humoriste Gotlib dans sa rubrique à brac. Les personnages de Gotlib sont excellents, les visages avec des expressions incroyablement drôles, les regards, les gestes, de l’action à l’état pure, parfois de l’humour noir avec des dialogues simples que je dirais hilarants. Du grand Gotlib quoi !!!  Depuis tout gamin le personnage que je préfère dans les BD de Gotlib c’est la petite coccinelle, elle est parfois complètement hors sujet ou alors elle participe activement  à l’histoire de manière détachée et amusante. Amusez-vous avec cet extrait !

 

Gotlib le site >>>> http://www.marcelgotlib.com/High/bio.html

 

1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

 

Voir les commentaires

La route de l'Ouest

Publié le par kit.2000

La route de l'Ouest
La route de l'Ouest

Cette histoire commence en 1804, un petit irlandais nommé Brett Mac Donald débarque en Amérique pour découvrir le nouveau monde. Son talent de dessinateur lui permet de faire la connaissance d'un certain Lewis qui a besoin d'une personne pour dessiner des cartes géographiques. Ensemble, ils vont avec Clark et Toussaint Charbonneau joindre l'océan atlantique à l'océan pacifique. Le 14 mars 1804, l'expédition quitta Saint louis et remonta le Mississippi river mais un certain Lassiter d'une compagnie russe, rival de l'expédition Lewis et Clark, ennuie ceux ci en montant les indiens Fox contre eux, dans l'espoir d'anéantir l'expédition. Brett prisonnier des indiens est aidé d'une belle indienne Shoshone appelée Sicaweja et parviennent à s'enfuir. Le temps passe très vite, pendant un rude hiver les explorateurs construisent un fort ou Lassiter vient trouver refuge avec deux acolytes, des conflits ne tardent pas à éclater entre les deux groupes. Au cour de ce voyage le commerce avec les indiens rencontrés est de rigueur, Sicaweja retrouve pendant ce périple son frère Jeune Loup et la tribu Shoshone.Les explorateurs partagent et étudient la vie des indiens des plaines, Brett et Sicaweja épris l'un de l'autre se marient. L'expédition traverse la Columbia river en Oregon en novembre 1805 et arrive devant l'océan pacifique. Une année et demie pour que l'expédition de Lewis et Clark découvrent une grande partie du nord ouest de l'Amérique du nord. En mars 1806 c'est le voyage de retour, sur le chemin Brett retrouve Sicaweja étant restée avec ses frères de la tribu Shoshone. Une bonne nouvelle l'attend il a un fils qu'il appelle Patrick le prénom de son grand père. Le jeune homme reste avec les Shoshones, Lewis et Clark arrivent à Saint Louis en novembre 1806. Ainsi se termine une des plus belles expéditions de tout les temps. La route de l'ouest est ouverte.

La route de l'Ouest
La route de l'Ouest
La route de l'Ouest

Voir les commentaires

La caravane sans piste

Publié le par kit.2000

La caravane sans piste

La caravane sans piste

Sous le signe de l’indien

François Veyrac, émigrant français, essaye de gagner la Californie pour trouver fortune. Une première caravane à laquelle il se joint est exterminée par les indiens. Après une année passée à fort Laramie il se joint à un homme d’affaires qui tente de rallier coûte que coûte la Californie par la piste inconnue de la Montagne des Vents.

Une histoire qui sent bon le grand Ouest américain, dessinée et scénarisée par Marijac. Une histoire éditée dans un supplément en format grand chèque du magazine COQ-HARDI de juin 1947. En 12 pages une pléiade de scènes proposent des sujets comme les Sioux battant Custer à Little Big Horn et décrivant le Wild West Show de Buffalo Bill. Le personnage principal est français « François Veyrac », cet aventurier a vu les grandes plaines de l’ouest changées au fur et à mesure que les blancs s’appropriaient les terres des tribus amérindiennes. Rentré en France dans son Auvergne natale, François raconta ses souvenirs à son neveu avant de s’éteindre. Une grande et belle histoire, dessinée par MARIJAC secondé par DUT et LE RALLIC, également deux grands dessinateurs de westerns.

La caravane sans piste
La caravane sans piste
La caravane sans piste

Voir les commentaires