URK

Publié le par kit.2000

Dans les années 50 beaucoup de gamins ne partaient pas en vacances, le dernier recours était les grands parents. Sinon c'était l'errance dans un quartier qu'ils ne quittaient pas de l'année. A la recherche de jeux inventés sur le tas ou ne sachant que faire et l'ennui ouvrait souvent la porte à des grosses bêtises qui n'étaient pas du tout du goût des parents. Le football à l'époque était déjà très populaire et des parties dans les terrains vagues aux abords des habitations donnaient du baume au cœur à tous. Copier Raymond Kopa aux dribles dévastateurs ou Just Fontaine l'incroyable buteur, ils étaient les grandes vedettes du football de ces années. Les mômes avec des rêves de gloire se défonçaient sur un ballon très souvent indigne de ce nom et un terrain bien pire encore. Les maisons d'Editions profitaient de ces congés pour sortir des Albums spécial vacances, au moins la lecture calmait les ardeurs des enfants et pouvait donner des idées de jeux auxquels ils n'auraient jamais pensé.

 

Les Editions des Remparts, présentent cet album de vacances N°5 avec des mensuels JUNIOR de 1952 et 53. Bien sur le tape à l’œil est très important, quoi de mieux qu’une couverture avec des indiens qui attiraient les bambins de l’époque. C’était le rêve dans toute sa splendeur, les westerns battaient le plein dans ces années là, avec les films de John Wayne, Garry Cooper etc…

Cet album vacance est un relié avec des reportages sur le cinéma et des films du moment. Une annonce sur le Western « La Lance Brisée » avec l’acteur Richard Wildmark qui sortira en 1954. Nous découvrons Kirk Douglas au volant d’une superbe auto de course et la ravissante Elizabeth Taylor  dans un roman photo « La piste des éléphants » et bien d’autres surprises. Il y en avait pour tous les goûts, garçons et filles y compris. Des bandes dessinées sont présentes dans cette reliure, des BD d’aventuriers en Afrique et des histoires d’amour. Tiens ! Du déjà vu, des photos de Marilyn Monroe. Imperturbable je continu à feuilleter et je trouve un western en roman photos « La brigade Héroïque » avec l’acteur Alan Ladd une histoire sur la Police montée et des indiens. Mais le plus important pour mes bambins, oui ceux que je parlais au début de cet article, c’est la présence des trois mensuels Junior n° 11 , 12 et 13 écrits par Jean Simonet et dessinés par Carlere, le héros de cette BD s’appelle URK.

 

Urk est né dans une petite tribu Sioux, son père est le chef du village, le vieux Sachem Youktous. Sa mère est une jeune et belle indienne, elle se nomme Yana. La naissance du jeune Urk gêne considérablement les plans du grand sorcier celui-ci veut prendre la tête de la tribu après la mort prochaine de Youktous (en dégrossissant, c’est Iznogoud qui veut devenir Calife à la place du Calife). Urk étant le descendant direct du Sachem deviendrait Chef à cette place tant convoitée par le grand sorcier. Notre impitoyable sorcier  invente un stratagème au nom du grand Manitou pour sacrifier l’enfant, ce qui fonctionne auprès de la tribu. Yana refuse le sacrifice de Urk et elle ‘s’enfuit avec lui. Elle est rejointe par des guerriers, touchée à mort par une flèche, elle s’échappe en profitant du courant d’une rivière. Des guerriers d’une tribu voisine « Les OMAHAS » sauvent la squaw et son jeune enfant. Yana mourante, confit son bébé à un guerrier Omahas.

Le jeune Sioux adopté par la tribu des Omahas après le décès de sa mère, grandit auprès de son frère d’adoption Neac, tous les deux encore  très jeunes sont des guerriers aguerris. Au court des histoires ils sont très estimés par leur tribu pour leur bravoure.

 

Pour conclure, les aventures de URK avaient de quoi faire tourner la tête de nos jeunes vacanciers et des bons souvenirs à certains lecteurs qui ont actuellement entre soixante et soixante dix printemps !

 

ADV2.jpg

 

Urk-et-Neac-1.jpg

 

Fils-des-nuages.jpg

 

Urk-Panis-des-loups.jpg

 

Publié dans Editions des REMPARTS

Commenter cet article

pouik 29/05/2011 14:09



Belle trouvaille, je suis toujours surpris de voir de belles revues des années 50



kit.2000 31/05/2011 19:19



C'est vrai ! Je pense toujours aux personnes qui ont bouquinées les anciennes BD de nos collections. J'aimerais retracer la vie d'une BD des années 50 depuis son édition et connaitre son nombre
de propriétaire (s). Connaitre les sentiments de ces lecteurs sur les histoires des bandes dessinées.



Grand-Sachem-la-Brocante 17/05/2011 19:58



Belle pièce! Grand-Sachem est très jaloux!


Grand-Sachem ne connaissait pas du tout....mais il faut dire que dans les années cinquante grand-sachem n'était pas né