Les grands Chefs Sioux "avant Little Big Horn" article 2

Publié le par kit.2000

Passionnant ! Je relis l’histoire du Far West en même temps que j’écris cet article, l’histoire de Sitting Bull et de ses comparses est vraiment passionnante avec les dessins  de Serpieri cela jette vraiment. Comment ne peut-on aimer une bande dessinée d’une aussi haute classe. Je continu sur ma lancée pour vous raconter la suite.

 

Les forts du pays de la Powder River sont désertés par l’armée. Les Indiens mettent le feu à Fort keany et Fort Reno. Le 6 novembre 1868 ; le grand chef Red Cloud entre à Fort Laramie pour négocier un traité de paix avec le Général Sherman. Après cette importante réunion, les Etats-Unis reconnaissent les Blacks Hills comme la propriété éternelle des Sioux et Cheyennes. Sitting Bull et Crazy Horse ont refusé d’assister à cette rencontre. Tous les deux aimeraient croire à la belle parole des blancs mais pour eux, un jour les blancs briseront ce traité !

Sitting-Bull-copie-1.jpg

 

Le 10 mai  1869 à Promontory Point, les voies ferrées de l’Union Pacific et de la Central  Pacific se rejoignent, l’épopée ferroviaire de l’Ouest commence. A partie de ce jour, les terres des indiens des plaines attirent la convoitise. Des chasses au bison s’organise, les tanneries de l’Est offrent trois dollars par peau. Entre 1870 et 1874, dix millions de bisons disparaissent de la nature. Toutes les tribus vivent du bison, Red Cloud rentre dans une colère compréhensible vu la situation. Partout ou l’homme blanc intervient, il laisse derrière lui une trainée de sang ! Les indiens deviennent très gênant. De là, une phrase terrible est citée par le Général Sheridan.

« Les seuls bons indiens que j’ai vus étaient des indiens morts ! »

Cette phrase est ancrée dans l’histoire des Etats-Unis, des mots impensables pour le commun des mortels.

Comme si cela ne suffisait pas, un nouveau désastre vient accabler les indiens. L’or, ce métal jaune est découvert dans les Black Hills. Les Sioux n’ont pas oublié le traité de Fort Laramie, ils font valoir leur droit en chassant les chercheurs d’or de leur territoire. Le gouvernement américain s’intéresse à ce nouvel Eldorado. Le 7eme régiment de cavalerie, commandé par le Colonel Custer est envoyé dans les Black Hills, le traité de fort Laramie est ignoré par les politiciens et l’armée. Les prospecteurs affluent dans les Black Hills, la presse salue la découverte des filons d’or qu’elle attribue à la gloire du Colonel Custer.

 

A Washington, le président Grant décide de racheter les Black Hills aux indiens. Les chefs des tribus sont convoqués pour débattre du prix d’achat. Sitting Bull ignore l’invitation, pour lui il est hors de question que les blancs viennent envahir les montagnes sacrées. Il n’y a pas d’autre solution, il faut reprendre les armes et combattre. Crazy Horse refuse également, les blancs ont brisé le traité de fort Laramie.

« Ils veulent violer les montagnes sacrées ou reposent nos morts. »

La guerre est inévitable, les Sioux décident à l’unisson de reprendre les armes…

 

Custer-copie-1.jpg

 

Publié dans Histoire de l'Ouest

Commenter cet article

pouik 24/03/2011 20:36



Passionante l'histoire et on a toujours plaisir à relire, c'est comme le dernier des mohicans, je l'ai relu 3fois et ma femme 6 fois mais elle, c'est normal, elle ne fait que lire.


ça marche,( j'ai voulu envoyer des messages )Bon, tu maitrises bien ta monture