Davy Crockett et Big Boss - Mes lectures d'aujourd'hui

Publié le par kit.2000

 

Pif-Parade-n-4-en-600.jpg

 

Davy Crockett dans Pif Parade Aventure n°4 aux Editions Vaillant Juillet 1978.

Kline et Ollivier  nous font vivre l’aventure de Pied-Gris un jeune chasseur de la tribu des Assiniboins, attachée à une compagnie Anglaise de fourrures, « L’Assiniboin Firs’s Factory ». Les Assiniboins chassaient pour le compte de la Factory, mais une grave maladie c’est abattu sur la tribu. Davy Crockett connaissait cette maladie « le scorbut », les jambes ne portent plus le corps, le ventre gonfle, la bouche saigne et les dents tombent. La tribu ne pouvant livrer des fourrures à cause da la maladie, le Factor de la compagnie Cartland ne donnait plus rien aux indiens. Cet homme était une brute inflexible, une ordure comme il en existe quant un homme a un peu de pouvoir  et qu’il en abuse. C’est sans compter sur Davy Crockett qui va s’occuper du factor et de ses amis, pour sauver Pied-Gris et sa tribu. Une histoire qui me fait pensée à un bouquin de la bibliothèque verte « Bari Chien Loup » de James Oliver Curwood avec Pierre le trappeur Français et Neppessee la jolie Indienne. Pareil, le Factor était aussi pourri que celui de Davy, à mon avis c’est le même.

 

Davy-Crockett-et-Pied-Gris.jpg

        Davy-Crockett-et-Pied-Gris2.jpg

 

Davy-Crockett-et-Pied-Gris3.jpg

 

Big Boss n°617 en 600

 

Big Boss n°617-Publication AREDIT

Un recueil de bandes dessinées de chez Aredit année 1973 qui comporte plusieurs genres de BD avec en premier plan de la science fiction. En parlant de SF, j’ai lu dans cet album relié une histoire d’une tribu amérindienne utilisant du matériel très perfectionné. Les natifs ne pouvaient en aucun cas posséder un tel savoir, comment était t’il possible que ces machines soient entre leurs mains ?... En parcourant les Andes depuis des années, des prospecteurs à la recherche d’uranium découvrent cette tribu. Ils sont à 1000 miles de toute civilisation, et ils sont éberlués par un soleil de minuit pointant sur un four solaire, le chef est assis sur un trône flottant et scrute les nouveaux arrivants. C’était les moindres des étonnantes inventions dénombrées par nos prospecteurs. Le soleil est une sorte de réaction atomique produisant chaleur et lumière. Il y a un miroir solaire pour la cuisine et un réfrigérateur, les prospecteurs sont éblouis. Le chef, à leur grand étonnement veut bien révéler le secret d’un tel prodige.

 

« Quand la dernière neige tomba sur les montagnes, nous avions ni le soleil, ni le fourneau pour préparer les repas ! Mais quand le visiteur du ciel vint dans son oiseau tonnant, ce dernier s’écrasa sur la montagne. Le voyageur était blessé, nous essayâmes de le soigner tandis qu’il nous faisait part de son savoir. » 

 

Les prospecteurs ont une explication qui ne laisse aucun doute, une créature de l’espace à malencontreusement posé sa soucoupe volante suite à une avarie, et les appareils lui appartenait. Avant de disparaître il a légué les merveilles de sa planète originelle. Il venait d’un monde amical et avait l’intention de partager ses connaissances avec ses sauveurs.

 

Belle histoire, mais parmi les blancs il y a toujours un personnage cupide, pour essayer de voler les machines. La tribu sauve son bien et chasse les prospecteurs. Malheureusement, ces hommes reviendront pour s’emparer des machines et donner une fin tragique aux natifs.

 

Big Boss n°617 Mili en 600 

Publié dans Collection

Commenter cet article

Grand-Sachem-la-Brocante 29/07/2013 13:32


Etonnant cette histoire d'extra terrestre.....Grand-Sachem va chercher un peu pour voir si un ET ne serait pas venu visiter sa tribu ces derniers temps!

kit.2000 30/07/2013 01:57



Tu devrais le voir assez vite. Si il est vert ce n'est pas un peau rouge.