Autour du Feu de Camp

Publié le par kit.2000

Cow-Boy1.jpg
      

Dans la vaste prairie, quand leur journée de travail est finie, les cow-boys se réunissent autour du feu de camp pour se réchauffer et se reposer. Parfois, l’un des hommes prend son accordéon ou une guitare et se met à jouer un air populaire du Far-West. Ses camarades l’accompagnent en chantant ou en fredonnant. Entre leurs chansons, les cow-boys plaisantent et racontent des histoires. Quand le feu commence à baisser, les hommes sortent leurs sacs de couchage, se roulent dans leurs couvertures et s’endorment. Ils se relaient pour monter la garde pendant la nuit afin que les bêtes ne se dispersent pas ou parfois défendre le troupeau contre d’éventuels voleurs de bétail. Cette impression de liberté dans les grandes prairies est vraiment le rêve mais il ne faut pas oublier que les garçons vacher avaient un travail très dur et dangereux. Sans compter les kilomètres passés sur leur scelle. Le gros travail quand le troupeau s’affole lors d’un orage ou d’un incendie se déclarant dans la prairie, rien n’était plus dangereux qu’un troupeau en pleine débandade. Lorsque cela se produit, les cow-boys doivent arriver à détourner la course folle des animaux emballés pour les amener à courir en cercle, jusqu’à ce que le troupeau reprenne graduellement une allure normale et s’apaise. Quoi de plus normal qu’un repos bien mérité au coucher du soleil. Avec un bon repas, dans les films ou les westerns vous remarquerez que le mets est souvent du lard ou de la viande de bison avec des haricots rouges baignant dans le jus de la viande. Je ne sais pas pour vous mais à chaque fois que je visionne un western et que les acteurs mangent cela me donne l’envie de partager leur frugal repas. Oui ces garçons méritaient ce moment de détente au coin d’un bon feu de camp sous un ciel clément et scintillant de toutes ses étoiles.

 

Publié dans Art - Illustrations

Commenter cet article

Andrée TASTEVIN 01/02/2011 20:06



Aller dans l'Ouest est une affaire réalisable, décourvir les peuples indiens aussi mais si les lieux peuvent encore nous surprendre tant ils sont grandioses, la rencontre avec les peuples peut
nous décevoir, non qu'ils soient inintéressants, bien sûr, mais nos BD nous montraient des "braves" farouches et fiers, encore sur leurs terres. De nos jours, on perçoit de la noblesse dans leurs
yeux mais l'alcool, la drogue, le chômage en ont fait d'autres hommes . Les blancs que nous sommes ne se sentent pas très fiers en les côtoyant. Mais je ne voudrais ternir les rêves de personne,
les rencontrer est quand même un bonheur.


J'espère que mon mail vous est parvenu, Kit,l'informatique et moi...!



kit.2000 07/02/2011 20:57



Malheureusement c'est la triste vérité mais nous passerons le rêve en premier ! J'ai tout bien reçu, l'informatique et vous cela se passe bien, la preuve ! 



kit Carson 31/01/2011 20:50



Bonjour Andrée


J'aime beaucoup votre commentaire plus le mail que vous m'avez envoyé. Oui nous parlons bien d"émotion ! Laurent et moi même souhaitons un jour prochain trouver cette même émotion ainsi qu'une
autre personne de ma connaissance qui tient particulièrement à visiter l'Ouest Américain. Merci Andrée pour ce témoignage !


Très cordialement !


Kit Carson



tatoopf 26/01/2011 20:41



quelle bonheur ce serait pour moi d'aller sur place comme andrée me retrouver a monument valley en compagnie de navajos ou autres tribus de  l'ouest américain


tatoopf



Andrée TASTEVIN 26/01/2011 09:02



Je n'ai jamais mangé avec des cow boys, hélas! dans les grandes plaines que j'ai traversées, au volant d'un van avec des jeunes, mais nous avons eu la chance de déguster la viande grillée (de
boeuf) et les haricots, servis par les Navajos, dans l'incroyable site de Monument Valley que l'on voit sur cette sono, et c'est l'un des meilleurs souvenirs culinaires de ma vie!Je me souviens
aussi d'avoir ressenti là une émotion qui m'a obligée à m'éloigner du groupe, pour la dissimuler et mieux la savourer à la fois.


Je souhaite à tous les lecteurs de ce blog de vivre la même chose à leur tour.



Grand-Sachem-la-Brocante 24/01/2011 18:14



passer ses journées le cul sur une selle et à bouffer des haricots...ça ne doit pas avoir que des avantages!